Des craintes des professionnels pour la Toussaint

A quelques jours des vacances de la Toussaint, la pollution par hydrocarbure dont les plages du golfe de Saint Tropez sont victimes sont aussi un véritable coup dur pour les réservations touristiques.
Malgré un météo qui s’annonce plutôt favorable, les résa de dernières minutes, assez classiques en ce période de l’année, tournent au ralenti.
On ressent bien le fait que les potentiels visiteurs des vacances de la Toussaint attendent d’en savoir plus sur les nappes de carburant qui se sont déposées sur le rivage de Sainte Maxime.

Ces hydrocarbures proviennent des navires qui se sont percutés de façon surréaliste entre la Corse et l’Italie il y a quelques jours. Poussés par les courants et vents d’est, ces nappes ont fini par toucher les côtes il y a deux jours, principalement sur les 6 kilomètres de plages de la commune de Sainte Maxime, en face de Saint Tropez.

Quand on sait que la majorité des touristes qui viennent fin octobre dans la région sont motivés par la découverte de nos plages hors saison et privilégient tous  les ballades en famille sur le sable, on comprend que cela puisse faire réfléchir voir même modifier la destination finale.

C’est ce que confirme cet hôtelier de Sainte Maxime sur BFM ce matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *